Les débats autour des déclarations de Manuel Valls sur la culture de l’excuse m'ont rappelé un moment particulièrement douloureux de ma formation. Je sais bien que beaucoup a été dit et écrit dernièrement (et sûrement mieux que je ne pourrais le faire) sur la nécessité de toujours chercher à comprendre et sur la distinction entre comprendre et excuser (je ne mets pas de lien, c'est partout). Je voudrais revenir sur un point qui me semble essentiel dans le débat : la relation entre la construction de la connaissance académique - forcément généralisante - et les contraintes de l'application du droit - forcément individualisées. Mais avant cela, permettez-moi un petit détour par ma première grande déception intellectuelle, qui est doublement d'actualité en ce début d'année.